La méditation pour les gens pressés

Le mois dernier j’ai passé une heure très agréable chez Meïsō, le tout premier centre en France à proposer des séances de flottaison en caisson d’isolation sensorielle.

Fishing float CC BY 4.0 torange.biz

Je voulais ainsi vérifier par moi-même les vertus profondément relaxantes de ce dispositif mythique avant de pouvoir le recommander autour de moi. Et bien je n’ai pas été déçu!

De quoi s’agit-il exactement?

La flottaison est une technique inventée dans les années 50 aux États-Unis. Créée initialement à des fins d’étude en laboratoire sur l’isolation sensorielle, elle est peu à peu devenue un outil de relaxation et d’introspection. Ainsi la baie de San Francisco serait actuellement l’endroit qui compte le plus de caissons d’isolation sensorielle au monde.

Très concrètement ma séance de flottaison a consisté à rester allongé pendant une heure dans une solution ultra-concentrée de Sel d’Epsom à la température du corps. Pendant les dix premières minutes je n’ai rien remarqué de particulier. Je me suis habitué à ce nouvel environnement tout en écoutant les battements de mon cœur. Progressivement, je me suis abandonné à une sensation d’apesanteur très agréable. De façon presque imperceptible, j’ai ressenti que tous mes muscles se relâchaient peu à peu pour m’amener à un état de relaxation bien au-delà de ce j’avais jamais connu avant… Contrairement à tous les matelas sur lesquels j’avais eu l’occasion de m’allonger, même les plus moelleux, la solution de flottaison n’offrait absolument aucune résistance à mon corps.

Dans cet état de profonde relaxation, j’ai commencé par méditer. J’ai observé mes pensées qui allaient et venaient. Je les laissais flotter (décidément) quelques instants pour ensuite ramener mon attention aux battements de mon cœur. Puis remarquant que certaines pensées revenaient plus souvent que d’autres, j’ai choisi de m’y attarder. Sans surprise toutes étaient en relation avec mon principal sujet de prédilection du moment : le développement de mon activité de coaching. Ainsi j’ai exploré de nouvelles idées de formation et des manières originales d’intégrer d’autres protocoles dans mes interventions. Puis pendant un instant je me suis assoupi… Ou fût-ce qu’une impression? Peut-être ai-je aussi rêvé à mes prochains séjours au bord de la méditerranée ou aux personnes qui me sont chères…

Au sortir du bassin, après m’être douché et rhabillé, je me suis assis dans l’espace de détente du centre pour boire lentement le thé que l’on venait de m’offrir. Mes ressentis du moment étaient d’apparence paradoxale. De façon évidente je me sentais totalement relaxé et reposé, un peu comme après une parfaite sieste estivale, ni trop courte, ni trop longue. En même temps je me sentais plein d’énergie, alerte et vif. L’esprit à la fois très affuté, très rapide, mais sans aucune agitation ou pensées superflues. Du côté des émotions je ressentais un grand calme, une grande stabilité. Si je devais résumer en un seul mot, le flow est ce qui s’approchait le plus de mon expérience alors. Ces ressentis sont restés avec moi pendant le reste de la journée. La stabilité quant à elle s’est prolongée bien plus longtemps.

Si la technique de flottaison n’est pas une nouveauté en soi, pour moi la société Meïsō a innové sur trois points qui font que son offre est pour le moment absolument unique en France :

Le cadre de l’expérience. Le centre Meïsō qui abrite le bassin de flottaison est décoré avec simplicité et goût. Un espace confortable a été prévu pour pouvoir apprécier un bol de thé après la flottaison. Pour l’instant il est installé au Fablab « La Paillasse » dans le 2ème arrondissement, mais s’apprête à déménager pour des locaux plus vastes. Le contraste étonnant entre le bouillonnement organique de la Paillasse et la quiétude du centre vaut à lui seul le déplacement.

Le bassin de flottaison. Si vous faites une recherche sur Google, vous constaterez qu’il existe un marché pour les caissons de flottaison. Leur point commun est qu’ils ressemblent tous à de froides machines médicales chromées, plus laides les unes que les autres. Meïsō a choisi de complètement réinventer l’approche. Le résultat c’est un bassin de flottaison rond de 3m de diamètre, attenant à un petit vestiaire privé en caillebotis et une douche. Une fois la porte coulissante tirée on se croirait dans sa propre salle de bain, avec une (très) grande baignoire.

La qualité de l’accompagnement. Maïté, co-fondatrice de Meïsō, anthropologue et sophrologue, est présente du début à la fin pour accompagner les candidats à l’expérience. Avant la flottaison, elle explique, elle conseille, elle aide à choisir les options pour l’ambiance sonore et lumineuse dans le bassin. Après, elle est présente pour proposer un thé, recueillir les impressions, répondre aux questions, ou simplement écouter. Par déformation professionnelle, je suis très sensible à ce dernier point :).

Pour en apprendre plus sur cette technique de relaxation et d’introspection qui devrait encore faire parler d’elle dans le futur, vous pouvez regarder le reportage « Float Nation » en anglais ou vous rendre sur le site de Meïsō.

Question : Alors? Après la lecture de cet article, avez-vous essayé la flottaison? Laissez-moi un petit mot si ça vous a plu.

Photo : Free photobank torange.biz

Notez que je me réserve le droit de supprimer les commentaires offensants ou hors sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *